172

RÉSUMÉ DU LIVRE

officiersEn 1914, tout sourit à Adrien, ingénieur officier. Mais, au début de la guerre, lors d'une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d'obus le défigure. En un instant, il est devenu un monstre, une "gueule cassée".

Adrien ne connaîtra ni l'horreur des tranchées ni la boue, le froid, la peur ou les rats. Transféré au Val-de-Grâce, il rejoint une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir où l'on ne se voit que dans le regard des autres. Il y restera cinq ans. Cinq ans entre parenthèses. Cinq ans pour penser à l'avenir, à l'après-guerre, à Clémence qui l'a connu avec son visage d'ange. Cinq ans à nouer des amitiés déterminantes pour le reste de son existence...

Voila, c'est fait, j'ai enfin lu ""La chambre des officiers" !

Depuis quelques temps déjà, je tournais autour de ce livre sorti en 1998, qui a obtenu le prix des Libraires (pas vraiment d'actualité!). Depuis un film a été réalisé, qui a manifestement remporte tous les suffrages (il va falloir attendre une diffusion télévisée...).

Résultat, deux heures de lecture ininterrompue. La quatrième de couverture ne peut pas plus correspondre a la réalité du livre lui-même, qui raconte pour une fois la guerre de 14-18 en dehors des tranchées, puisque Adrien est blesse des les premiers jours de combats.

Histoire d'hommes et de femmes qui n'ont pas perdu la vie, mais leur visage, et donc une partie de leur identité, de leurs espoirs, de leurs désirs. Et vont se reconstruire avec force et courage, avec leurs amis de souffrance, les Gueules Cassées, dont le grand-père de Marc Dugain faisait manifestement partie.

Premières ébauches de chirurgie réparatrice, efforts pour sauver les autres grands blesses de la tentation du suicide, amitié indestructible entre trois officiers de milieux totalement différents, ainsi qu'une femme également défigurée qui partage leur long séjour au Val de Grâce, renaissance du désir, pour ne pas sombrer. Nouvelles vies après la guerre. Seconde guerre mondiale. Tout est décrit avec les mots justes qui suffisent a faire partager tous les moments de ces héros. Dernière phrase toute simple, qui résume la force qu'ils ont su tirer de leur expérience:

- On va leur apprendre la gaieté.

Après le livre, il va vraiment falloir trouver le DVD!

Bebebook